Sujet de français n°2

Publié le par Mustapha

 

Pour un bon usage des iceberg

 

            Paul-Émile Victor est un explorateur français qui étudia en géographie et en ethnographie les régions polaires, séjournant en 1934-1939 chez les Esquimaux de la côte est du Groenland et en Laponie. A partir de 1947, il organise les expéditions polaires françaises au Groenland  et en Terre Adélie. De 1967-1970, il dirige l’expédition glaciologique internationale. On lui doit de nombreux ouvrages, dont Boréal, Les survivants du Groenland et Poèmes esquimaux.

 

            Il faut chercher l’eau douce là où elle se trouve. Deux sources (et deux seulement) sont utilisables : la première est le dessalement de l’eau de mer, la deuxième les prélèvements sur les seules réserves existantes d’eau douce, c’est-à-dire la glace des régions polaires, formée par accumulation et compression des neiges tombées au cours des millénaires.

 

            Le dessalement de l’eau de mer est un procédé très onéreux. La production d’eau douce par le transport d’icebergs est, au contraire, économiquement compétitive et réalisable.

            Un iceberg, c’est de l’eau douce, si pure qu’elle est souvent proche de l’eau distillée. Il a été estimé que plus de 10 000 milliard de m  de glace sont perdus chaque année sous forme d’iceberg dans l’Atlantique.

 

            Pourquoi aller chercher des icebergs au Pôle Sud ? Pourquoi pas au Pôle Nord ?

            D’abord parce que les icebergs arctiques sont, eux en général, des cathédrales aux formes biscornues[1] et irrégulières, d’une instabilité dangereuse. Ensuite parce que, provenant de glaciers de montagne, ils n’ont jamais les volumes nécessaires. Les icebergs antarctiques, au contraire sont « tabulaire »[2], de formes souvent régulière et de volumes importants.

 

            Le problème le plus important est celui de la protection des icebergs contre toutes les formes d’érosion : fonte, évaporation, érosion mécanique du à l’action des vagues, frottement dû au déplacement. 

Paul-Émile Victor

Février 1978

                                                                                     

 

QUESTIONS

 

I-                   COMPREHENSION DE L’ECRIT

 

1.      L’auteur a cité deux sources d’eau, lesquelles ?

 

2.      Relevez dans le texte :

·         une définition

·         une énumération

·         une reformulation

 

3.      Complétez le tableau suivant à l’aide des mots du texte :

 

Caractéristiques des icebergs du Pôle Nord

Caractéristiques des icebergs du Pôle sud

 

 

 

 

 

 

 

II-                FONCTIONNEMENT DE LA LANGUE

 

 

1.      Relevez dans le texte quatre mots relatifs  au thème  de l’eau

2.      Donnez un synonyme à l’adjectif « onéreux »

3.      Relevez dans le texte une marque d’objectivité.

4.      Reliez les deux phrases ci-dessous  par l’articulateur qui convient en portant les transformations nécessaires.

« Les icebergs sont une source d’eau douce inépuisable. Les icebergs sont menacés par l’action de l’érosion. »

 

III-             ESSAI

 

Traitez un des sujets au choix.

Sujet n°1

« L’un des problèmes majeurs auquel l’humanité doit faire face est le réchauffement de la planète ». Rédigez un texte dans lequel vous respecterez le plan suivant :

·         Définition de ce phénomène.

·         Les causes du réchauffement planétaire.

·         Des solutions pour  y remédier ?

·         Terminez par un appel

 

Sujet N°2

Résumez le texte en son tiers.

 

 

Pour un bon usage des iceberg

 

            Paul-Émile Victor est un explorateur français qui étudia en géographie et en ethnographie les régions polaires, séjournant en 1934-1939 chez les Esquimaux de la côte est du Groenland et en Laponie. A partir de 1947, il organise les expéditions polaires françaises au Groenland  et en Terre Adélie. De 1967-1970, il dirige l’expédition glaciologique internationale. On lui doit de nombreux ouvrages, dont Boréal, Les survivants du Groenland et Poèmes esquimaux.

 

            Il faut chercher l’eau douce là où elle se trouve. Deux sources (et deux seulement) sont utilisables : la première est le dessalement de l’eau de mer, la deuxième les prélèvements sur les seules réserves existantes d’eau douce, c’est-à-dire la glace des régions polaires, formée par accumulation et compression des neiges tombées au cours des millénaires.

 

            Le dessalement de l’eau de mer est un procédé très onéreux. La production d’eau douce par le transport d’icebergs est, au contraire, économiquement compétitive et réalisable.

            Un iceberg, c’est de l’eau douce, si pure qu’elle est souvent proche de l’eau distillée. Il a été estimé que plus de 10 000 milliard de m  de glace sont perdus chaque année sous forme d’iceberg dans l’Atlantique.

 

            Pourquoi aller chercher des icebergs au Pôle Sud ? Pourquoi pas au Pôle Nord ?

            D’abord parce que les icebergs arctiques sont, eux en général, des cathédrales aux formes biscornues[3] et irrégulières, d’une instabilité dangereuse. Ensuite parce que, provenant de glaciers de montagne, ils n’ont jamais les volumes nécessaires. Les icebergs antarctiques, au contraire sont « tabulaire »[4], de formes souvent régulière et de volumes importants.

 

            Le problème le plus important est celui de la protection des icebergs contre toutes les formes d’érosion : fonte, évaporation, érosion mécanique du à l’action des vagues, frottement dû au déplacement. 

Paul-Émile Victor

Février 1978

                                                                                     

 

QUESTIONS

 

IV-              COMPREHENSION DE L’ECRIT

 

4.      L’auteur a cité deux sources d’eau, lesquelles ?

 

5.      Relevez dans le texte :

·         une définition

·         une énumération

·         une reformulation

 

6.      Complétez le tableau suivant à l’aide des mots du texte :

 

Caractéristiques des icebergs du Pôle Nord

Caractéristiques des icebergs du Pôle sud

 

 

 

 

 

 

V-                 FONCTIONNEMENT DE LA LANGUE

 

 

5.      Relevez dans le texte quatre mots relatifs  au thème  de l’eau

6.      Donnez un synonyme à l’adjectif « onéreux »

7.      Relevez dans le texte une marque d’objectivité.

8.      Reliez les deux phrases ci-dessous  par l’articulateur qui convient en portant les transformations nécessaires.

« Les icebergs sont une source d’eau douce inépuisable. Les icebergs sont menacés par l’action de l’érosion. »

 

VI-              ESSAI

 

Traitez un des sujets au choix.

Sujet n°1

« L’un des problèmes majeurs auquel l’humanité doit faire face est le réchauffement de la planète ». Rédigez un texte dans lequel vous respecterez le plan suivant :

·         Définition de ce phénomène.

·         Les causes du réchauffement planétaire.

·         Des solutions pour  y remédier ?

·         Terminez par un appel

 

Sujet N°2

Résumez le texte en son tiers.

 

 

 



[1] De formes irrégulières.

[2] Dont la surface est plate.

[3] De formes irrégulières.

[4] Dont la surface est plate.

Publié dans Sujets bac

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article